Sécurité publique

Sécurité publique

Service des incendies de Saint-André-Avellin
La caserne des pompiers est située sur la rue Hôtel-de-Ville (adjacente à la mairie)

En cas d’urgence, composez le 911.

Jean-Pierre Malette
Directeur du service des incendies
Téléphone : 819 983-2318, poste 29
Cellulaire : 819 981-0032
Courriel : incendie.staa@mrcpapineau.com

Pour obtenir un permis (gratuit) pour tout genre de feu, excepté un feu de camp, veuillez contacter la Municipalité et procéder comme suit :
Tél. : 819 983-2318, poste 0
Courriel : info.staa@mrcpapineau.com

Voici les informations qui sont requises :
Nom, adresse du propriétaire et de l’endroit où sera effectué le brûlage, numéros de téléphone (maison et cellulaire), nom de la personne responsable du brûlage et date prévue pour le faire.
Le permis est valide pour une semaine (7 jours) et il est renouvelable. Vous devez toutefois téléphoner au même numéro pour en prolonger la durée.
Il n’est pas nécessaire de vous présenter en personne.

Quelques critères de sécurité doivent être suivis pour procéder au brûlage en toute sécurité.  Nous vous recommandons de lire les quelques articles qui suivent.

Voici quelques articles du règlement 40-01 :

Article 1 – Toute personne qui désire faire un feu afin de détruire du foin sec, de la paille, des herbes, des broussailles, des branchages, des arbres, arbustes ou plantes, terre légère ou terre noire, des troncs d’arbres, des abattis ou autres bois naturels, en tout endroit de la municipalité, doit au préalable obtenir un permis de brûlage auprès du chef pompier ou de tout autre officier désigné par le conseil.    Note : il est maintenant possible d’obtenir le permis en suivant la procédure mentionnée ci-dessus.

Article 5 – Il est interdit de faire un feu à l’extérieur, les jours où la vitesse du vent excède 25 km/heure.

Article 6 – Les matières destinées au brûlage doivent être empilées en tas d’environ 3 mètres par 3 mètres au maximum et n’excédant pas 2 mètres de hauteur.

Ne sont pas considérés comme des feux à ciel ouvert
Les feux allumés dans des installations prévues à cet effet et munies de pare-étincelles, telles que poêle, foyer, contenant de métal. Pour être règlementaire, les pare-étincelles doivent présenter des ouvertures d’une dimension maximale d’un centimètre.

Si un avis d’interdiction d’allumer un feu à ciel ouvert est émis par le Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec et que vous détenez un permis pour cette période, ce dernier n’est plus valide.

Jean-Pierre Malette
Directeur du Service incendie

Monsieur Malette est assisté de 4 officiers :
Directeur adjoint : Serge Lamothe
Capitaine : Pierre Lavergne
Capitaine adjoint : Richard Parisien
Capitaine adjoint:  Roy Lévesque

Et de 21 pompiers :
Simon Bédard
Jean Bourassa
Alexandre Charron
Charles Demers
François Demers
Yannick Forget
Sylvain Larente
Stéphane Larouche
Jasmin Lauzon
Mario Legault
Claude Parent
Éric Patrice
Gaétan Patrice
Alain Pilon
Stéphane Pilon
Éric Rochon
Pascal Simoneau
Simon Touchette

Le Service incendie intervient en cas d’incendie, de désastre et de sauvetage pour protéger la vie et les biens des citoyens à l’aide d’une main d’œuvre et de l’équipement d’extinction incendie adéquats. Il intervient aussi grâce à des mesures connexes comme des inspections préventives et de l’éducation auprès du public en vue de réduire les causes d’incendie. De plus, notre équipe intervient sur tout le territoire de la Municipalité de Saint-Sixte.

Un autre service offert par le Service incendie est celui de désincarcération aux personnes piégées dans des véhicules accidentés, service qui est également offert aux municipalités de Saint-Sixte, Ripon et Notre-Dame-de-la-Paix.

Comme il doit s’assurer en tout temps du bon fonctionnement de son matériel, il est également responsable de l’entretien régulier des appareils et des équipements de lutte contre les incendies ainsi que ceux servant à la désincarcération et, bien entendu, doit aussi fournir des rapports d’évaluation régulièrement à cet effet.

Les équipements du Service incendie

– 1 camion citerne avec un réservoir d’une capacité de 1500 gallons par minute muni d’une pompe (1050 gallons par minute)
– 1 camion citerne avec réservoir de 1500 gallons par minute
– 1 camion pompe avec un réservoir d’une capacité de 1000 gallons par minute avec une pompe de 1050 gallons par minute
– 2 camions de service

L’Association des désincarcérateurs / Premiers répondants fut créée il y a de cela plusieurs années. Ces services ont été divisés et le service de désincarcération est maintenant géré par le Service incendie de la Municipalité.

Les premiers répondants sont sous la responsabilité d’une association, en collaboration avec la Municipalité; cette dernière s’est engagée à lui fournir un local que nous appelons «le dôme» et d’en assumer les frais de fonctionnement. La Municipalité applique le même type de règlement financier que pour les pompiers, c’est-à-dire que les intervenants sont rémunérés à chaque sortie.

Cette association regroupe des personnes ayant reçu une formation obligatoire à titre de premier répondant, en RCR, en sauvetage et surtout, ce sont des personnes passionnées par leur travail. Voici les membres qui composent l’équipe :

Conseil d’administration
Stéphane St-Germain – président
Josée Lesieur – administratrice
Jocelyn Pothier – administrateur
Jean-François Whissell – administrateur

Membres
Yanick Beaulieu
Sylvain D’aoûst
Julie Lecompte
Natalie Lévesque
Danielle Pilon
Johanne Pothier
Roxanne St-Pierre

Rôles d’un premier répondant
– Détenir la formation nécessaire et en continue pour répondre aux besoins de la population de la façon la plus sécuritaire possible;
– Intervenir et sauver des vies;
– Répondre efficacement aux appels d’urgence;
– Évaluer la situation une fois arrivé sur les lieux afin de prioriser les actions à prendre;
– Sécuriser et apporter les premiers soins nécessaires aux personnes impliquées jusqu’à l’arrivée des ambulanciers;
– Chaque premier répondant doit aussi s’investir de façon à atteindre les objectifs fixés par l’organisme.

Bénéfices d’avoir les services de premiers répondants
– Ils sont souvent les premiers arrivés sur les lieux d’un incident;
– Ils prodiguent les premiers soins en attendant l’arrivée des ambulanciers;
– Ils prêtent main forte aux services une fois sur place, tant les ambulanciers, les pompiers que les policiers, selon le protocole établi.

Critères pour devenir membre
– Formation de RCR un atout;
– Posséder un véhicule;
– Être capable de travailler en équipe;
– Posséder un téléphone cellulaire est un atout;
– Détenir un permis de conduire de classe 4A est un atout;
– Être alerte, sociable, dynamique;
– Et, critère très important, aimer relever des défis!

Exigences pour devenir un premier répondant efficace
– Le premier répondant doit suivre des formations en continu afin de se maintenir à jour dans les nouvelles techniques et la modernisation des appareils;
– Il doit faire preuve d’un bon jugement;
– Il doit mettre en œuvre de façon efficace les enseignements reçus de façon à toujours travailler de façon sécuritaire, tout en utilisation le matériel approprié aux manœuvres entreprises;
– Il doit aussi se rendre disponible lorsque l’Association est invitée à faire du bénévolat pour d’autres organismes, de sorte qu’ils sont sur place si un incident se produisait.

Chaque année, l’Association répond à plus de 250 appels.

Le schéma de couverture de risque incendie couvrant l’ensemble des municipalités de la MRC et, par le fait même, notre municipalité et celle de la municipalité de Saint-Sixte, a été homologué par le Ministère de la Sécurité publique.

Ce schéma est maintenant légalement en vigueur et il est un outil de gestion des risques d’incendies et il inclut des objectifs à rencontrer en matière de prévention pour assurer une protection optimale des citoyens, de leurs biens et du patrimoine de la municipalité.

Voici quelques conseils à lire attentivement :
Si un incendie se déclare, restez calme et ayez toujours en mémoire ces quelques conseils :
– déclenchez le système d’alarme;
– quittez l’immeuble immédiatement;
– avisez le Service incendie (911)

Si vous entendez le système d’alarme :
– laissez tous vos effets personnels;
– ne prenez jamais l’ascenseur;
– touchez la porte avant de l’ouvrir;
– si elle est chaude, il y a vraisemblablement des flammes ou des gaz dans le corridor : dans ce cas, n’ouvrez pas la porte;
– si la porte n’est pas chaude, ouvrez-la lentement pour vous assurer qu’il n’y a pas de danger dans le corridor;
si aucun danger ne vous menace : dirigez-vous rapidement vers l’issue la plus proche.

S’il y a de la fumée :
– déplacez-vous en rampant;
– soyez toujours prêt à rebrousser chemin si l’accès à la sortie est obstrué par la fumée ou les flammes.

Si vous devez rester dans votre logement parce qu’un danger plus grand vous menace à l’extérieur :
– téléphonez à votre service d’incendie pour signaler votre présence dans l’immeuble;
– bloquez les interstices de la porte à l’aide de serviettes ou de draps mouillés pour éviter que la fumée ne pénètre dans votre logement;
– respirez au travers d’un linge humide, ouvrez une fenêtre, mais préparez-vous à la refermer rapidement si la fumée pénètre;
– allez sur le balcon si vous croyez que la fumée et les flammes ne vous atteindront pas ou placez-vous devant une fenêtre afin d’être repéré;

La vigilance de tous est essentielle et surtout, un bon plan d’évacuation doit avoir été établi et connu de tous les membres de la famille. Un incendie qui se déclare dans un immeuble d’habitations expose toujours les personnes à de graves dangers. Soyez toujours prêt à faire face à la situation : c’est le meilleur gage de sécurité!

Voici quelques activités qui se déroulent la première semaine d’octobre durant la semaine de la prévention des incendies :

– visites des écoles, du Centre de la petite enfance et des garderies en milieu familial;
– visites à la caserne de pompiers par des groupes d’élèves;
– prévention générale;
– participation à des événements spéciaux;
– sécurité lors de l’activité : Tour de la Petite-Nation BMR;
– organisation de la fête de la Saint-Jean;
– participation à la parade du Festival Western;
– participation à la parade de la Super fête des enfants;
– sécurité à l’Halloween;
– coordination et participation pour la cueillette de fonds et de denrées alimentaires lors de la guignolée annuelle;
– distribution des paniers de Noël.

Un Plan de mesures d’urgence a été préparé par notre Municipalité. 

Ce plan est conçu en conformité avec la Loi de la Sécurité Civile (loi 173) en fonction des risques de sinistres prévisibles et imprévisibles susceptibles de survenir sur notre territoire municipal.

Ce plan a deux préoccupations :
– favoriser la réflexion portant sur la façon de s’organiser en prévision d’un sinistre;
– déterminer les méthodes de fonctionnement qui peuvent être facilement adaptées et qui tiennent compte tant des différents genres de sinistres possibles que des ressources municipales dont nous disposons.

Le Coordonnateur et le Conseil municipal se sont associés avec le personnel nécessaire pour faire une recherche sur la vulnérabilité municipale :
– panne d’électricité
– tornade
– tremblement de terre
– inondation
– matières dangereuses

Objectifs du Plan de mesures d’urgence
– développer une culture de sécurité civile au sein de notre collectivité;
– favoriser la communication du plan aux personnes concernées tels les employés, les bénévoles et la population en général;
– établir clairement les rôles des intervenants et leur interrelation;
– et surtout, servir de document de référence lors du déclenchement des mesures d’urgence.

Chaque urgence revêt généralement un caractère unique, ce plan doit donc être perçu comme un outil et non pas une fin en soi. Nous nous devons d’exercer une approche sécuritaire et logique, basée entre autres sur l’expérience des intervenants.

Organisation municipale de sécurité civile
Voici de qui est composé l’équipe de mesures d’urgence :
– Maire
– Coordonnateur, adjoint et substitut
– Sûreté du Québec
– Administration et adjoint
– Communication et adjoint
– Sécurité incendie et adjoint
– Service aux sinistrés et adjoint
– Travaux publics, services techniques et transports des secteurs : urbain / rural
– Ministère du Transport du Québec (s’il y a lieu)
– DGSCSI (direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie)

À chaque année, notre Plan de mesures d’urgence est révisé afin de toujours être en mesure de pallier à des sinistres ou autres situations d’urgence.

Pour le service d’urgence, composez le 911

Jean-Pierre Malette
Directeur de la sécurité publique
Téléphone : 819 983-2318, poste 29
Cellulaire : 819 981-0032

VISITEZ LE SITE D’URGENCE QUÉBEC POUR SAVOIR QUOI FAIRE EN SITUATION D’URGENCE

Ce comité a été mis sur pied pour sensibiliser la population à la nécessité de signaler des comportements ou des situations suspectes.

Voici des numéros d’urgence à conserver :
Urgence (Sûreté du Québec) : 911 ou 819 310-4141
Sinon, signalez le numéro de téléphone de la boîte vocale à la municipalité : 819 983-2318, poste 34.

Votre appel sera traité de façon anonyme si désiré : nous vous assurons une complète discrétion le cas échéant. Précisez la situation qui vous préoccupe d’une façon détaillée. Le relevé des appels au poste 34 est fait à chaque jour.

Ce programme, principalement axé sur la prévention contre le vol par effraction dans les résidences, mise sur la mobilisation de groupes de citoyens qui, de concert avec la Sûreté du Québec, mettent de l’avant des moyens de réduire les risques de vols par effraction dans leur secteur.

Plusieurs expériences démontrent que l’action concertée des citoyens et des policiers peut contribuer à prévenir et à diminuer les vols par effraction et par conséquent à améliorer la qualité de vie et le sentiment de sécurité des citoyens.

Objectifs
– Réduire le nombre de vols par effraction dans les domiciles.
– Fournir aux citoyens des conseils de sécurité simples et efficaces.
– Briser l’isolement de certains résidents.
– Démontrer aux citoyens la nécessité de s’entraider par une surveillance mutuelle des – résidences avoisinantes.
– Sensibiliser les citoyens face à l’importance de signaler aux policiers avec le plus de précision possible tout individu ou situation suspecte.
– Le maintien et l’amélioration de la signalisation routière.

Voici quelques conseils :
– il est fortement conseillé de bien verrouiller vos portes et fenêtres, dont celles du sous-sol;
– portez une attention particulière à votre porte-patio;
– suite à un déménagement, il est recommandé de faire changer les serrures;
– faites suspendre votre abonnement au journal lorsque vous vous absentez plusieurs jours et faites vider votre boîte aux lettres régulièrement;
– munissez-vous d’un système d’alarme;
– l’utilisation des médias sociaux peut alerter les cambrioleurs d’un départ pour un voyage, il est préférable d’en parler à votre retour seulement;
– toujours bien verrouiller votre voiture;
– ne laissez pas traîner vos biens à la vue de tous, près de votre résidence ou dans votre voiture.

Jean-Pierre Malette
Directeur de la sécurité publique
Téléphone : 819 983-2318, poste 34
Cellulaire : 819 981-0032
Courriel : incendie.staa@mrcpapineau.com

Vous pouvez emprunter le burin de la Municipalité afin de marquer vos biens de votre numéro de permis de conduire. Un dépôt de 20 $ est demandé lors de l’emprunt et le montant total vous est remis au retour du burin.

X